Search Images Maps Play YouTube News Gmail Drive More »
Sign in
Books Books
" ... ceux qui disaient qu'on y voyait au moins les ruines de Rome en disaient trop ; car les ruines d'une si épouvantable machine rapporteraient plus d'honneur et de révérence 10 à sa mémoire; ce n'était rien que son sépulcre. "
Montaigne: l'homme et l'oeuvre - Page 260
by Paul Bonnefon - 1893 - 502 pages
Full view - About this book

Itinéraire descriptif, historique et artistique de l'Italie et de la Sicile

Augustin Joseph Du Pays - Italy - 1855 - 934 pages
...disait notre Montaigne, атсс quelque exagération : u Ceux qui disaient qu'on y voyait les ruines du Rome en disaient trop ; car les ruines d'une si épouvantable...sa mémoire : ce n'était rien que son sépulcre, и Tel est cependant I attrait que Rome exerce, qu'on s'y attache davantage à mesure qu'on y séjourne;...
Full view - About this book

La Grèce, Rome et Dante: études littéraires d'après nature

Jean Jacques Ampère - Greek literature - 1859 - 504 pages
...rien qui tombât sous les sens; que ceux qui disoienl qu'on y voyoit les ruines de Rome en disoient trop, car les ruines d'une si épouvantable machine...plus d'honneur et de révérence à sa mémoire : ce n'estoit rien que son sépulcre. Le monde, ennemi de sa longue domination, avoit premièrement brisé...
Full view - About this book

Itinéraire descriptif, historique et artistique de l'Italie et de ..., Volume 1

Augustin Joseph Du Pays - 1865 - 1254 pages
...A ce sujet notre Montaigne s'écrie avec quelque exagération : « Ceux qui disaient qu'on y voyait les ruines de Rome en disaient trop ; car les ruines...sa mémoire : ce n'était rien que son sépulcre. » Tel est cependant l'attrait que Rome exerce, qu'on s'attache d'avantage à mesure qu'on y séjourne...
Full view - About this book

Voyageurs français en Italie depuis le seizième siècle jusqu'à nos jours

Antoine Jules Dumesnil - French - 1865 - 384 pages
...de son gîte ; que cette science qu'il en avait, était une science abstraite et contemplative, de laquelle il n'y avait rien qui tombât sous les sens; que ceux qui prétendaient qu'on y voyait au moins les ruines de Rome en disaient trop ; car les ruines d'une si...
Full view - About this book

Nouveaux lundis, Volume 2

Charles Augustin Sainte-Beuve - Authors, French - 1866 - 464 pages
...son gîte; que cette science « qu'il en avait était une science abstraite et contemplative, « de laquelle il n'y avait rien qui tombât sous les sens...« Rome en disaient trop , car les ruines d'une si épouvan« table machine rapporteraient plus d'honneur et de rêvé-'. « rence à sa mémoire : ce...
Full view - About this book

Nouveaux lundis, Volume 2

Charles Augustin Sainte-Beuve - Authors, French - 1888 - 460 pages
...science abstraite et contemplative, « de laquelle il n'y avait rien qui tombât sous les sens; qub « ceux qui disaient qu'on y voyait au moins les ruines...« Rome en disaient trop , car les ruines d'une si épouvan« table machine rapporteraient plus d'honneur ev de révé« rence à sa mémoire : ce n'ùait...
Full view - About this book

... Montaigne et ses amis: La Boétie.- Charron.- Mlle. de Gournay. Nouv. éd...

Paul Bonnefon - 1898 - 460 pages
...place de son gite ; que celte science qu'il en avait était une science abstraite et contemplative, de laquelle il n'y avait rien qui tombât sous les sens ; que ceux qui disaient qu'on y voit au moins les ruines de Rome, en disaient trop ; car les ruines d'une si épouvantable machine...
Full view - About this book

Mémoires de la Société bourguignonne de geographie et d'histoire, Volume 21

Société bourguignonne de geographie et d'histoire, Dijon - Burgundy (France) - 1905 - 552 pages
...plan de son gîte, que cette science qu'il en avait était une science abstraite et contemplative, de laquelle il n'y avait rien qui tombât sous les sens...voyait au moins les ruines de Rome en disaient trop, cap les ruines d'une si épouvantable machine rapporteraient plus d'honneur et de révérence à sa...
Full view - About this book

L'Opinion, Volume 12

1919 - 764 pages
...plan de son gîte, que cette science qu'il en avait était une science abstraite et contemplative, de laquelle il n'y avait rien qui tombât sous les sens...à sa mémoire; ce n'était rien que son sépulcre. » Du Bellay s'indigne de sentiments semblables à ceux qu'exprimera si rondement, quelque trente ans...
Full view - About this book

Morceaux choisis, extraits des oeuvres complètes avec une introduction et ...

François-René vicomte de Chateaubriand - 1923 - 654 pages
...avait était une science abstraite et contemplative de laquelle il n'y avait rien qui tombât sous le sens ; que ceux qui disaient qu'on y voyait au moins...mémoire ; ce n'était rien que son sépulcre. Le 1. Cf. notre Chateaubriand, p. 231. 2. A propos du Voyage en Italie et de certains passages des Martyrs,...
Full view - About this book




  1. My library
  2. Help
  3. Advanced Book Search
  4. Download EPUB
  5. Download PDF