Search Images Maps Play YouTube News Gmail Drive More »
Sign in
Books Books
" Le souper fini on nous laisse ; nos hôtes couchaient en bas, nous dans la chambre haute où nous avions mangé; une soupente élevée de sept à huit pieds, où l'on montait par une échelle, c'était là le coucher... "
Oeuvres complètes de P.L. Courier - Page 277
by Paul-Louis Courier - 1845 - 455 pages
Full view - About this book

Répertoire des prosateurs français; or, Selections in prose from the best ...

Charles Jean Delille - French literature - 1855 - 612 pages
...; nos hôtes couchaient en bas, nous dans la chambre haute où nous avions mangé ; une soupente 3 élevée de sept à huit pieds, où l'on montait par...l'année. Mon camarade y grimpa seul, et se coucha tout endormi, la tête sur la précieuse valise. Moi, déterminé à veiller, je fis bon feu, et m'assis...
Full view - About this book

First Readings from Modern French Writers

Gustave Chouquet - French language - 1855 - 266 pages
...en bas, nous dans la chambre haute où nous avions mangé ; une soupente élevée de sept à h«it pieds, où l'on montait par une échelle, c'était...l'année. Mon camarade y grimpa seul, et se coucha tout endormi, la tête sur la précieuse valise. Moi, déterminé à veiller, je fis bon feu, et m'assis...
Full view - About this book

First Readings from Modern French Writers

Gustave Chouquet - French language - 1855 - 268 pages
...fiancée. Le souper fini on nous laisse ; nos hôtes couchaient en bas, nous dans la chambre haute où nous avions mangé ; une 'soupente élevée de sept...qui nous attendait, espèce de nid, dans lequel on s'introduisait1 en rampant sous des^solives chargées de provisions pour toute l'année. Mon camarade...
Full view - About this book

The Classic French Reader

M. de Fivas (Alain Auguste Victor) - 1857 - 394 pages
...maîtresse. Le souper fini, on nous laisse ; nos hôtes couchaient en bas, nous dans la chambre haute où nous avions mangé ; une soupente élevée de sept...de provisions pour toute l'année. Mon camarade y g-impa seul, et se coucha tout endormi, la tête sur la précieuse valise ; moi, déterminé à veiller,...
Full view - About this book

Étude et enseignement de la langue française à l'étranger

Charles Bigot - 1858 - 340 pages
...couronne... Le souper fini, on nous laisse; nos hôtes couchaient en bas, nous dans la chambre haute où nous avions mangé. Une soupente élevée de sept à huit pieds, où l'on montait par une édhelle, c'était le coucher qui nous attendait, espèce de nid dans lequel on s'introduisait en rampant...
Full view - About this book

A new, practical, and easy method, of learning the French language. 3rd ...

Franz Ahn - 1863 - 142 pages
...plaindre ! Le souper fini, on nous laisse; nos hôtes couchaient en bas, nous, dans la chambre haute où nous avions mangé. Une soupente, élevée de sept...l'année. Mon camarade y grimpa seul, et se coucha tout endormi, la tête sur la précieuse valise. Moi, déterminé à veiller, je fis bon feu et m'assis17...
Full view - About this book

The first step in French

Léon Contanseau - French language - 1863 - 152 pages
...; nos hôtes couchaient en bas, nous dans la chambre haute 2 où nous avions mangé. Une soupente 3 élevée de sept à huit pieds, où l'on montait par une échelle, c'était là le coucher4 qui nous attendait; espèce de nid, dans lequel on s'introduisait en rampant sous des solives...
Full view - About this book

sér. Du dix-huitième siècle jusqu'à nos jours

Eugène Crépet - French letters - 1865 - 626 pages
...nous laissa; nos hôtes couchaient en bas ; nous dans la chambre haute, où nous avions mangé; nne soupente élevée de sept à huit pieds, où l'on...l'année. Mon camarade y grimpa seul, et se coucha tout endormi, la tête sur la précieuse valise. Moi, déterminé à veiller, je fis bon feu, et m'assis...
Full view - About this book

Cours pratique de littérature française: Dix-neuvième siècle ..., Volume 1

Prosper Poitevin - French literature - 1865 - 548 pages
...laisse ; nos hôtes couchaient en bas, nous dans la chambre haute, où nous avions mange, une sou pente élevée de sept à huit pieds, où l'on montait par...l'année. Mon camarade y grimpa seul, et se coucha tout endormi, la tête sur la précieuse valise. Moi, déterminé à veiller, je Gs bon feu et m'assis...
Full view - About this book

La littérature française contemporaine: recueil en prose et en vers de ...

L. Pylodet - French literature - 1867 - 328 pages
...couronne. Le souper fini, on nous laisse; nos hôtes couchaient en bas, nous dans une chambre haute, où nous avions mangé ; une soupente élevée de sept...l'année. Mon camarade y grimpa seul, et se coucha tout endormi, la tête sur sa précieuse valise. Moi, déterminé à veiller, je fis bon feu et m'assis...
Full view - About this book




  1. My library
  2. Help
  3. Advanced Book Search
  4. Download EPUB
  5. Download PDF