De l'unité de composition et du débat entre Cuvier et Geoffroy Saint-Hilaire

Front Cover
Garnier frères, 1865 - Ciències naturals - 167 pages
 

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 131 - Que je méprise ces philosophes , qui mesurant les conseils de Dieu à leurs pensées , ne le font auteur que d'un certain ordre général d'où le reste se développe comme il peut!
Page 126 - Si, dans l'immense variété que nous présentent tous les êtres animés qui peuplent l'univers, nous choisissons un animal, ou même le corps de l'homme pour servir de base à nos connaissances, et y rapporter, par la voie de la comparaison, les autres êtres organisés, nous trouverons que quoique tous ces êtres existent solitairement, et que tous varient par des différences graduées à l'infini, il existe en même temps un dessein primitif et général qu'on peut suivre...
Page 64 - Daubenton, que le pied d'un cheval, en apparence si différent de la main de l'homme, est cependant composé des mêmes os, et que nous avons à l'extrémité de chacun de nos doigts le même osselet en fer à cheval qui termine le pied de cet animal...
Page 11 - ... ce plan toujours le même, toujours suivi de l'homme au singe, du singe aux quadrupèdes, des quadrupèdes aux cétacés, aux oiseaux, aux poissons, aux reptiles, ce plan, dis-je, bien saisi par l'esprit humain, est un exemplaire fidèle de la nature vivante, et la vue la plus simple et la plus générale sous laquelle on puisse la considérer...
Page 76 - Je commence par la zoologie. l.imufius, celui de tous les naturalistes du dixhuitième siècle dont l'influence avait été la plus universelle sur les esprits, particulièrement en fait de méthode, divisait le règne animal en six classes : les quadrupèdes, les oiseaux, les reptiles, les poissons, les insectes et les vers.
Page 127 - ... l'Être suprême n'a voulu employer qu'une idée, et la varier en même temps de toutes les manières possibles , atm que l'homme pût admirer également et la magnificence de l'exécution et la simplicité du dessein.
Page 83 - ... qu'il existe quatre formes principales, quatre plans généraux, si l'on peut s'exprimer ainsi, d'après lesquels tous les animaux semblent avoir été modelés, et dont les divisions ultérieures, de quelque titre que les naturalistes les aient décorées, ne sont que des modifications assez légères, fondées sur le développement ou l'addition de quelques parties, qui ne changent rien à l'essence du plan.
Page 6 - On mil que la nature travaille constamment avec les mêmes matériaux ,- elle n'est ingénieuse qu'à en varier les formes. Comme si en effet elle était soumise à de premières données , on la voit tendre toujours à faire reparaître les mêmes éléments, en même nombre, dans les mêmes circonstances, et avec les mêmes connexions.
Page 39 - ... quelques mémoires, où des questions beaucoup plus générales furent traitées , et particulièrement celle de savoir si la ressemblance de plan et de composition , que tout le monde avoue avoir lieu entre les animaux vertébrés, s'étend aux autres embranchements du règne animal, et si, parmi les vertébrés eux-mêmes , cette ressemblance va au point de pouvoir être appelée une identité de composition, ou, comme s'exprimoit d'abordM.
Page 10 - ... d'organisation, les mêmes sens, les mêmes viscères , les mêmes os , la même chair, le même mouvement dans les fluides, le même jeu, la même action dans les solides : il a trouvé dans tous un cœur, des veines , et des artères ; dans tous , les mêmes organes de circulation , de respiration , de digestion , de nutrition , d'excrétion ; dans tous une charpente solide , composée des mêmes pièces à peu près assemblées de la même manière : et ce plan , toujours le même , toujours...

Bibliographic information