Bulletin d'histoire économique de la Révolution

Front Cover
 

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 347 - Barère lit un projet de décret qui est adopté en ces termes : <• La Convention nationale, après avoir entendu le rapport du Comité de Salut public, décrète:
Page 277 - Dans la répartition qui sera successivement faite de celte somme, le Ministre aura égard aux besoins actuels de tous les réfugiés, aux dépenses que peuvent entraîner les fonctions publiques dont plusieurs d'entre eux avaient été chargés par leurs concitoyens et qu'ils continuent d'exercer encore à Paris , aux demandes faites par les départements pour secourir ceux qui s'y sont réfugiés, ainsi qu'aux secours précédemment accordés aux Belges et Liégeois. Ceux desdils réfugiés qui...
Page 472 - Carón, secrétaire, a fait un rapport sur les travaux de la souscommission permanente depuis la dernière réunion plénière. Les commissaires responsables ont ensuite rendu compte de l'état des publications en cours; dix volumes sont sous presse.
Page 61 - Douze administrateurs gérants dirigent aujourd'hui cette immense administration qui a en, jusqu'à présent, pour chefs supérieurs : l'archevêque de Paris, les premiers présidents des cours souveraines, le procureur général du Parlement, le lieutenant de police et le piévôt des marchands.
Page 277 - ... part. ART. 3. Le Ministre rendra compte à la Convention de l'emploi de cette somme. Il lui présentera, dans. le délai d'un mois, une liste exacte de tous les Belges, Liégeois, Mayençais et autres habitants des Pays-Bas, réfugiés en France depuis la reprise desdits Pays-Bas par les Autrichiens. Cette liste comprendra leurs noms, leur âge, leur profession, les secours qu'ils ont reçus et les emplois qu'ils exercent. ART. 4. Ceux des réfugiés qui sont doués de moyens suffisants pour...
Page 348 - Liège lors de la rentrée de l'évêque, dévoua à l'échafaud; celui-là sans doute, élevé par la république française au poste de son ministre, n'a pu ni la tromper ni la trahir. Nous en avons pour garant la conduite civique dont vous vous honorâtes aux yeux de notre patrie, qui, dans les beaux jours de sa liberté, vous décerna le titre de citoyen, et vous adopta pour un de ses enfants. Vous vous êtes montré digne de son adoption, et bientôt, nous en sommes convaincus, vous prouverez...
Page 348 - Dans des moments où l'on eût pu les soupçonner de flatterie ou d'intérêt, ils n'ont pas cherché à vous donner des marques de leur confiance ; mais aujourd'hui l'on vous accuse, vous éprouvez des revers , et les Liégeois s'empressent, citoyen ministre, de vous adresser le témoignage de leurs regrets et de leur attachement. Nous ignorons encore la cause des désagréments que vous essuyez, mais nous ne pouvons croire que l'on parvienne à rendre suspect votre patriotisme. Celui qui, en...
Page 434 - J'ai reçu, citoyens, la lettre que vous avez bien voulu m'écrire le 12 de ce mois. Je suis sensible aux témoignages d'estime qu'elle renferme ; je les mérite par mon amour pour les lettres et par mon attachement pour ceux qui les cultivent. Je vous...
Page 10 - Plan d'ctabliisemenli à former sous la direction de la maison philanthropique de Paris, pour élever les enfants trouvés, sans leur donner de. nourrices. Discours lu au comité de, la maison par M.
Page 10 - Plan d'établissements à former sous la direction de la maison philanthropique de Paris, pour élever les enfanstrouvés, sans leur donner de nourrices, discours lu au comité de la maison par M. le chevalier de Gestas,. . . le i

Bibliographic information