Les Essais de Montaigne: réimprimés sur l'édition originale de 1588, avec notes, glossaire et index, Volume 4

Front Cover
Librairie des Bibliophiles, 1875 - Authors, French
 

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 104 - La carriere de nos desirs doit estre circonscripte et restraincte à un court limite des commoditez les plus proches et contiguës; et doit, en outre, leur course se manier non en ligne droite qui face bout ailleurs, mais en rond duquel les deux pointes se tiennent et terminent en nous par un brief contour.
Page ii - ... que tout ne l'est pas , parce qu'il ne veut rien assurer. C'est dans ce doute qui doute de soi et dans cette ignorance qui s'ignore...
Page 95 - Si quelquefois on m'a poussé au maniement d'affaires estrangieres, j'ay promis de les prendre en main, non pas au poulmon et au foye ; de m'en charger, non de les incorporer ; de m'en soigner, ouy ; de m'en passionner, nullement : j'y regarde, mais je ne les couve point.
Page 8 - L'agitation et , la chasse est proprement de nostre gibier : nous ne sommes pas excusables de la conduire mal et impertinemment ; de faillir à la prise, c'est autre chose.
Page 2 - Le plus fructueux et naturel exercice de nostre esprit, c'est à mon gré la conférence. J'en trouve l'usage plus doux que d'aucune autre action de nostre vie ; et c'est la raison pourquoy, si j'estois asture forcé de choisir, je consentirois plustost, ce crois-je, de perdre la veuë que l'ouir ou le parler.
Page lii - A mesme que mes resveries se présentent, je les entasse ; tantost elles se pressent en foule, tantost elles se traînent à la file. Je veux qu'on voye mon pas naturel et ordinaire, ainsin détraqué qu'il est. Je me laisse aller comme je me trouve ; aussi ne sont ce pas icy matières qu'il ne soit pas permis d'ignorer, et d'en parler casuellement et témérairement.
Page 82 - Je les y ay trouvées ineptes et dangereuses. Celuy qui va en la presse, il faut qu'il gauchisse, qu'il serre ses couddes, qu'il recule ou qu'il avance, voire qu'il quitte le droict chemin, selon ce qu'il rencontre; qu'il vive non tant selon soy que selon autruy, non selon ce qu'il se propose, mais selon ce qu'on luy propose, selon le temps, selon les hommes, selon les affaires *". Platon dict *" que qui eschappe brayes nettes du maniement du monde, c'est par miracle qu'il en eschappe.
Page 175 - Je laisse aux artistes, et ne sçay s'ils en viennent à bout en chose si meslée, si menue et fortuite, de renger en bandes cette infinie diversité de visages, et arrester nostre inconstance et la mettre par ordre. Non seulement je trouve mal-aisé d'attacher nos actions les unes aux autres, mais chacune à part soy je trouve malaysé de la designer proprement par quelque qualité principalle, tant elles sont doubles et bigarrées à divers lustres.
Page 113 - Felix, qui potuit rerum cognoscere causas; Atque metus omnes et inexorabile fatum Subjecit pedibus, strepitumque Acherontis avari!
Page li - Le parler que j'ayme, c'est un parler simple et naïf, tel sur le papier qu'à la bouche ; un parler succulent et nerveux, court et serré, non tant délicat et peigné comme véhément et brusque : Haec demum sapiet dictio, quœ feriet, plustost difficile qu'ennuieux, esloingné d'affectation, desreglé, descousu et hardy ; chaque lopin y face son corps ; non pedantesque, non fratesque, non pleideresque, mais plustost soldatesque...

Bibliographic information