Principes de philosophie zoologique dicutés en Mars 1830 au sein de l'acad. Royal des sciences

Front Cover
Rigneux, 1830 - 226 pages
 

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 178 - Ce que nous appelons monstres ne le sont pas à Dieu, qui voit en l'immensité de son ouvrage l'infinité des formes qu'il ya comprinses...
Page 134 - Mémoire, a commencé par convenir avec une grande loyauté que, par unité de composition, il n'a pas entendu identité de composition , mais seulement analogie , et que sa théorie doit s'appeler plutôt théorie des analogues. Ainsi voilà un grand pas de fait. Ces mots équivoques, et qui ne servaient qu'à embrouiller les idées des...
Page 212 - Si nous considérons particulièrement une classe d'animaux, c'est là surtout que son plan nous paraîtra évident : nous trouverons que les formes diverses sous lesquelles elle s'est plu à faire exister chaque espèce, dérivent toutes les unes des autres...
Page 55 - Commençons donc par nous entendre sur ces grands mots d'unité decomposition et d'unité de plan: «La composition d'une chose signifie, du moins dans le langage ordinaire, les parties dans lesquelles cette chose consiste, dont elle se compose; et le plan signifie l'arrangement que ces parties gardent entre elles. «Ainsi, pour me servir d'un exemple trivial, mais qui rend bien les idées , la composition d'une maison 1 , 1 J'aVais employé la même comparaison en septembre 1819 ; ce fut aussi afin...
Page 181 - La vie des sciences a ses périodes comme la vie humaine; elles se sont d'abord traînées dans une pénible enfance, elles brillent maintenant des jours de la jeunesse; qui voudrait leur interdire ceux de la virilité ? L'anatomie fut long-temps descriptive et particulière : rien ne l'arrêtera dans sa tendance pour devenir générale et philosophique.
Page 213 - Ainsi les formes , dans chaque classe, quelque variées qu'elles soient, résultent toutes au fond d'organes communs à tous: la Nature se refuse à en employer de nouveaux. Ainsi, toutes les différences, même les plus essentielles, qui distinguent chaque famille d'une même classe, viennent seulement d'un autre arrangement , d'une autre complication , d'une modification enfin de ces mêmes organes.
Page 140 - Qu'en passant de l'embranchement des vertébrés aux autres embranchemens, il disparaît de manière à ne pas même laisser de trace. « Ainsi les embranchemens diffèrent les uns des autres par la disparition totale de certains organes. « Dans chaque embranchement les classes diffèrent par les connexions et la composition des organes de même nature. « Dans la même classe, les familles et même les genres diffèrent parla composition et par les formes de ses organes seulement.
Page 88 - ... bases anciennes et connues de la zoologie ; il ne les a nullement changées; il n'a nullement prouvé ni l'unité, ni l'identité de cette composition, ni rien enfin qui puisse fournir un nouveau principe. Entre quelque analogie de plus dans certains animaux , et la généralisation de l'assertion que la composition de tous les animaux est une, la distance est aussi grande, et c'est tout dire, qu'entre l'homme et la monade. « Ainsi nous savons tous , et depuis bien...
Page 56 - ... d'organisation, je ne me propose par là que de traduire ma pensée en un langage simple et précis ; mais d'ailleurs je me garde bien de dire ce que j'ignore, qu'une chose serait faite avec intention à cause d'une autre. En définitive, je me crois, dans ces conclusions, aussi fondé en raison que si, voyant d'ensemble les nombreux édifices d'une grande ville, et me restreignant aux points communs que...
Page 212 - ... formé tous les êtres vivants que sur un plan unique, essentiellement le même dans son principe, mais qu'elle a varié de mille manières dans toutes ses parties accessoires.

Bibliographic information